" />
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mine de rien, ce blog se propose de développer une approche philosophique sur diverses questions, en prenant appui sur la philosophie bien entendu, mais aussi sur le cinéma, la littérature, les chansons, les arts martiaux, la politique, la morale... Parce que la philosophie s'intéresse à tout ce qui fait de nous des êtres humains, elle ne s'interdit aucune porte d'entrée.

12 Feb

La leçon politique du 11 janvier

Publié par Daniel Guillon-Legeay  - Catégories :  #POLITIQUE

Fronton de l'Ecole Normale Supérieure, fondée sous la Révolution française, an III de la République (1795).

Fronton de l'Ecole Normale Supérieure, fondée sous la Révolution française, an III de la République (1795).

TwittNews

 

Je viens de découvrir dans le journal Le Monde un article signé par Francis Wolff, philosophe et professeur de philosophie à l'Ecole Normale Supérieur (ENS, rue d'Ulm, Paris, appelée aussi Normale Sup'). 

 

Dans cet article,  intitulé « La politique divise, le politique rassemble », Francis Wolff revient sur la leçon que l’on peut tirer de la Marche Républicaine du 11 janvier. Avec sa clarté d’esprit coutumière, son sens de la formule et sa capacité à donner corps et saveur aux concepts philosophiques les plus abstraits, il nous ramène aux fondements de la politique: l’art de gouverner la Cité, l’Etat (qui en grec se dit Polis, et dont dérivent les termes de politique, de police..). Il nous aide à comprendre, à travers la polysémie du concept de "politique", les contradictions inhérentes à son application concrète et effective. Garder toujours la première présente à l’esprit peut nous aider, affirme Francis Wolff, à accepter et à mieux vivre les secondes. Que la politique reprenne ses droits est un fait prévisible et normal; mais cela ne signifie pas que le politique doive abdiquer de ses prérogatives.

 

A cet égard, j’aime tout particulièrement la conclusion : « Si la politique sans le politique est vide et mène au rejet de la démocratie, le politique sans la politique est dangereux et mène au populisme. Que la politique reprenne donc ses droits, sans oublier la leçon du 11 janvier : ce jour-là, le peuple a brusquement fait irruption sur la scène de notre histoire pour rappeler qu’il est souverain. »

 

Je vous invite à lire ce très beau texte de Francis Wolff. Je vous renvoie également à mon article: "Etat, liberté et laïcité"

 

Merci M. Francis Wolff.

Commenter cet article

À propos

Mine de rien, ce blog se propose de développer une approche philosophique sur diverses questions, en prenant appui sur la philosophie bien entendu, mais aussi sur le cinéma, la littérature, les chansons, les arts martiaux, la politique, la morale... Parce que la philosophie s'intéresse à tout ce qui fait de nous des êtres humains, elle ne s'interdit aucune porte d'entrée.