" />
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Blog de Daniel Guillon - Mine de rien, ce blog se propose de développer une approche philosophique sur diverses questions, en prenant appui sur la philosophie bien entendu, mais aussi sur le cinéma, la littérature, les chansons, les arts martiaux, la politique, la morale... Parce que la philosophie s'intéresse à tout ce qui fait de nous des êtres humains, elle ne s'interdit aucune porte d'entrée.

29 Mar

La mort en ce jardin

Publié par Daniel Guillon-Legeay  - Catégories :  #Coronavirus, #Humour, #SAGESSE, #Corps-Esprit, #Liberté

La Madeleine à la flamme filante, Georges de La Tour (1638), musée du comté de Los Angelès (États-Unis).

La Madeleine à la flamme filante, Georges de La Tour (1638), musée du comté de Los Angelès (États-Unis).

La règle du jeu

 

Voici la suite attendue de l' article précédent .

 

Ce nouveau texte contient trente-six (36) noms cachés de philosophes.

 

Je vous recommande de procéder en même façon : d'abord, laissez-vous aller au fil du texte, sans rien y chercher encore, histoire d'en saisir la forme et le contenu explicite ; ensuite, amusez-vous à le relire, à la manière d'un détective, en recherchant les noms cachés.

 

Faites-moi connaître votre réponse dans les commentaires. Dans 24 heures, je vous donnerai toutes les réponses. Je vous souhaite une agréable lecture et une plaisante recherche.

 

--------

La mort en ce jardin

 

Mon cher ami,

 

Je m’empresse de répondre à ton précédent mail et te donne en retour de mes nouvelles.

 

La semaine dernière, dans la rue, j’ai croisé à l’improviste une femme qui jouait avec des cartes. Tu te rends compte ? Nous avons longtemps parlé ensemble. En fait, nous sommes voisins ! Pire, on a réalisé que nous avions des enfants dans la même école, avec sa cour remplie de jeux : vélos à trois roues, seaux, pelles et ballons ! Quelle rencontre ! Par mes nids d’amour, c’est le coup de foudre entre nous ! Je n’en reviens pas ! Auguste inconnue hier, elle est désormais mon amante ! Nous échangeons masques et piqûres, le pain bon marché, le vin assez cher (mais pas de champagne ni de kir, que garde son époux dans un coffre). Et, bien sûr, nous partageons les délices de l'adultère ! 

 

Chaque jour, quand nous marchons près du fleuve, si changeant qu’on ne peut s’y baigner deux fois, sur la berge sonne le tocsin au clocher de l’église. Le coronavirus sévit ! Sophie me presse de rentrer, car nous avons enfreint les règles du confinement ! Moi, je ris, coeur vaillant. Face au danger, je m’efforce de lui faire entendre raison : « Quand ta mort se profile, ô Sophie, que te chaut qu’il soit aujourd'hui ou demain ? N’est-ce pas là notre destin ? Aïe, des guerres, c’est certain, ont fait plus de victimes encore, et la grippe espagnole bien davantage ! ». 

 

Elle me répond, d’un air renfrogné : « Épique tête, tes raisonnements sont justes, mais je ne puis m'y soumettre, car je tremble de peur. Je ne veux pas mourir maintenant, voilà le point. Hume le parfum des fleurs, et dis-moi si de partir l’heure est venue ? ». A travers ses larmes, elle s’efforce de sourire et me dit : « De Rotterdam à Paris, de Rome à Madrid, je songe à tous ceux qu’emporte l’épidémie. La herse de la mort s’abat partout autour de nous ! Mais, toi et moi sommes encore bien vivants ». Puis, le cœur en loques, elle m’adresse sa supplique : « Quant à toi, aime-moi ! Hue, serre-le, presse-le contre toi, mon pauvre cœur en désarroi ! ». Je suis troublé par son émoi. Aussi, je m’efforce d’articuler des mots sots, sûr - à demi seulement - de pouvoir la réconforter. Sans grand succès. Je tente alors un appel à la raison pour lui rendre le goût de vivre : « Ah, ris, tôt et de bon cœur, car tel est le propre de l’homme ! ».

 

Peu après, quand ses larmes ont séché, je lui propose de faire l’amour, remède que je sais efficace pour chasser la mélancolie. Aussitôt dit, aussitôt fait. Au lit, elle se déride alors. Je l’incite à s’abandonner à la volupté. Elle dépose des baisers ardents, sur ma bouche, sur mon front et sur mon nez camus. Emporté par la fureur de nos ébats je lui crie : « Jouissons à en mourir ! À plat ton missel, à bas le lucre ! Est-ce assez ? Que le plaisir nous emporte !». Elle et moi commençons à boire et à perdre la tête : elle chante, et moi je ris à gorge déployée, je bois et gueule de plaisir. Car tel est mon critère de choix : si c’est rond, fin et gouleyant, alors je prise la dive bouteille ! Plus tard, quand nos corps sont en sueur, elle ouvre les persiennes de la chambre. Une brise légère s’engouffre dans la pièce. Je regarde ses longs cheveux onduler, puis l’entends murmurer : « Oh ! Lutte, air pur, et chasse loin d’ici l’infect virus ! ».

 

Au dehors, le printemps étale sa luxuriance fallacieuse, car, nous le savons bien, tout va à bien ou à mal, branches abritant les nids de freux, de pies ou d’étourneaux. Que c’est beau ! Voir un tel prodige de la nature ravit le cœur. Mais que c’est cruel aussi ! Car, à l’ombre des arbres qui ont fleuri, la mort rôde, la faux à la main, un sourire mauvais au coin des lèvres… Depuis l’origine, depuis cent cinquante mille ans au moins, Éros et Thanatos ne cessent de s’affronter, sans trêve ni repos.  Partout sur la terre, la mort imprime dans la trame de l'existence sa marque aux reliés et déliés funestes, tandis que les vivants - oiseaux, poissons, chevaux, taureaux, humains, fleuves et forêts - déploient avec frénésie leur désir de vivre.

 

Pour conclure, je donne mon avis : c’est ne pas faire preuve de sagesse que de vouloir apprendre à vivre sans oser regarder la mort en face.

 

 

Pour la session de rattrapage : les sous-titres dans cet article renvoient à deux films : quels en sont les réalisateurs ? Vous avez quatre heures ;-)

Je publie la fameuse liste des noms des philosophes cachés. Mais avant cela, laissez-moi vous faire deux remarques . Je suis ravi de constater le plaisir manifeste que vous semblez avoir pis à lire ce texte drôlatique et métaphysique, et je suis émerveillé par votre sagacité de détectives en herbe. Hercule Poirot n'a qu'à bien se tenir ;-)

Ensuite, il apparaît que j'avais fait fait une erreur dans mon décompte : il n'y avait pas 36 mais bien 37 noms cachés ! Mais en vous lisant, je découvre que le chiffre s'élève en réalité à 39 !  Argh ! Tout d'un coup, je me sens pris d'un accès de fièvre.. Le coronavirus serait-il entrain de me jouer un mauvais tour ? Preuve s'il en est que le texte appartient non seulement à l'auteur mais encore au lecteur.

Je vous remercie toutes et tous pour votre bienveillante, active et ingénieuse participation.

J'indique en caractères gras dans cette liste les noms des deux nouveaux impétrants.

 

  1. Alain
  2. Descartes
  3. Comte
  4. Pyrrhon
  5. Rousseau
  6. Parménide
  7. St Augustin
  8. Épicure
  9. Levinas
  10. Kierkegaard
  11. Bergson
  12. Ricoeur
  13. Heidegger
  14. Épictète
  15. Hume
  16. Diderot
  17. Laërce
  18. Locke
  19. Kant
  20. Husserl
  21. Saussure
  22. Aristote
  23. Derrida
  24. Camus
  25. Platon
  26. Lucrèce
  27. Hegel
  28. Cicéron
  29. Plutarque
  30. Luther
  31. Malebranche
  32. Freud
  33. Beauvoir
  34. Fleury
  35. Mill
  36. Morin
  37. Marc-Aurèle
  38. Thoreau
  39. Avicenne

 

J'avais en outre introduit le mot de Philosophie. Et, pour les sous-titres, il s'agit du chef-d'oeuvre de Jean Renoir, La grande illusion, réalisé en 1937, et de La mort en ce jardin, film franco-mexicain de Luis Bunuel, réalisé en 1956.

Commenter cet article

Valérie Drechsler 31/03/2020 18:15

Deux beaux moments d’évasion et de réflexion ! Plaisir de jouer et d’apprendre.
Merci beaucoup pour cette initiative
Pour aujourd’hui je bloque ...
mes trouvailles :
Réalisateurs :
Jean Renoir&Luis Bunuel

Maillet
Alain
Descartes
Comte
Pyrrhon
Rousseau
Parmenide
St Augustin
Epicure
Kierkegaard
Bergson
Ricoeur
Kant
Philosophie !
Schok
Heidegger
Epictete
Hume
Laërce
Locke
Husserl
Aristote
Saussure
Derrida
Camus
Platon
Lucrèce
Cicéron
Luther
Mallebranche
Freud
Marc Aurele
Freinet

Bonne continuation. Prenez soin de vous
Valérie

Daniel Guillon-Legeay 01/04/2020 12:04

Chère Valérie, je vous félicite pour votre score très honorable et je vous remercie pour votre participation, en espérant que vous avez ressenti autant de plaisir à lire et à scruter ce texte que moi à l'écrire. Bien à vous. Daniel

Viallon 29/03/2020 20:00

Alain
Descartes
Comte
Piron
Rousseau
Parménide
Augustin
Epicure
Levinas
Kirkegaard
Bergson
Ricoeur
Heideger
Epictète
Hume
Diderot
Locke
Husserl
Saussure
Derrida
Camus
Platon
Lucrèce
Cicéron
Plutarque
Luther
Malebranche
Freud
Marc-Aurèle
Philosophie

Daniel Guillon-Legeay 01/04/2020 12:09

Cher M. Viallon, je vous félicite pour votre score très honorable et je vous remercie pour votre participation, en espérant que vous avez ressenti autant de plaisir à lire et à scruter ce texte que moi à l'écrire. Je note que vous avez identifié Plutarque auquel je n'avais pas songé ;-) Bravo et merci encore. Bien à vous. Daniel

Damien (@dgi246) 29/03/2020 19:33

Bonjour M. Guillon-Legeay,

Aujourd'hui ça se corse ! Il y en a qui ne sont pas simples du tout à trouver (comme Bergson !). Chapeau pour le texte en tout cas.
Voilà la liste de ceux que j'ai trouvés (36) : Alain / Descartes / Comte / Pyrrhon / Rousseau / Parménide / Augustin / Épicure / Kierkegaard / Bergson / Ricœur / Vaillant / Heidegger / Epictète / Hume / Diderot / Laërce / Locke / Husserl / Saussure / Aristote / Kant / Derrida / Camus / Platon / Lucrèce / Hegel / Cicéron / Luther / Malebranche / Freud / Beauvoir / Morin / Marc Aurèle / Lévy / Avicenne.

Pour les films, j'ai particulièrement aimé "La règle du jeu" de Renoir, je n'ai pas encore vu "La mort en ce jardin" de Buñuel.

Daniel Guillon-Legeay 01/04/2020 12:07

Cher Damien, je vous félicite pour votre score excellent et je vous remercie pour votre participation, en espérant que vous avez ressenti autant de plaisir à lire et à scruter ce texte que moi à l'écrire. Je note que vous avez identifié Edgar Morin auquel je n'avais pas songé ;-) Bien à vous. Prenez soin de vous. Daniel

Eleonore 29/03/2020 18:59

Descartes, Piron, Rousseau, Parménide, Augustin, Epicure, Kierkegaard, Bergson, Ricoeur, Heidegger, Epictète, Hume, Locke, Husserl, Saussure, Aristote, Derrida, Camus, Lucrèce, Heggel, Cicéron, Corson, Luther, Freud, Marc Aurèle (26 …:()

Daniel Guillon-Legeay 01/04/2020 12:13

Chère Éléonore, je vous félicite pour votre très beau score et je vous remercie pour votre participation, en espérant que vous avez ressenti autant de plaisir à lire et à scruter ce texte que moi à l'écrire. Bien à vous. Portez-vous bien et prenez soin de vous. Daniel

Archives

À propos

Blog de Daniel Guillon - Mine de rien, ce blog se propose de développer une approche philosophique sur diverses questions, en prenant appui sur la philosophie bien entendu, mais aussi sur le cinéma, la littérature, les chansons, les arts martiaux, la politique, la morale... Parce que la philosophie s'intéresse à tout ce qui fait de nous des êtres humains, elle ne s'interdit aucune porte d'entrée.