" />
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mine de rien, ce blog se propose de développer une approche philosophique sur diverses questions, en prenant appui sur la philosophie bien entendu, mais aussi sur le cinéma, la littérature, les chansons, les arts martiaux, la politique, la morale... Parce que la philosophie s'intéresse à tout ce qui fait de nous des êtres humains, elle ne s'interdit aucune porte d'entrée.

16 May

Ce que je dois au latin et au grec (sur iPhilo).

Publié par Daniel Guillon-Legeay  - Catégories :  #POLITIQUE, #Latin-Grec, #iPhilo, #JPVernant, #Yourcenar, #Hadrien, #Humanités classiques

Temple de la Concorde et statue contemporaine d'Icare, Agrigente, Sicile, 2013 (Photo DGL)

Temple de la Concorde et statue contemporaine d'Icare, Agrigente, Sicile, 2013 (Photo DGL)

 

Mon article, en forme de témoignage, consacré à la défense des humanités classiques: "Le latin et le grec, extrêmement autres, incroyablement nôtres", vient d'être publié par le journal IPhilo, sous le titre: "Ce que je dois au latin et au grec".

 

Le moins que l'on puisse dire est qu'il rencontre un écho extrêmement favorable, aussi bien sur mon blog que sur le site d'Iphilo, pour ne rien dire des réseaux sociaux... J'en suis évidemment ravi. Pas seulement à titre personnel, mais encore au titre de la défense de la culture. Ce texte est dédié à tous ceux qui, comme moi, ont appris à grandir au contact des auteurs classiques, à ouvrir leur esprit - et leur coeur - à cette semence de pensées que la Grèce et Rome ont transmise à la postérité. Il est dédié également aux générations qui viennent, afin qu'elles puissent, à leur tour, recevoir en partage cet héritage fabuleux et structurant.

 

J'aime à penser que ce texte contribue à faire avancer le combat que de nombreux collègues mènent, en ce moment, contre l'aveuglement dont fait preuve le ministère dans sa réforme du collège. Ce dernier s'enferre dans un pédagogisme abscons et, plus grave encore, dans une démagogie délétère. Il faut dire et redire que l'élitisme républicain n'est pas en soi condamnable (ou alors, il faudrait fermer toutes les classes préparatoires et les grandes écoles!...  Mais j'aurai bientôt l'occasion d'y revenir). Pour autant, il s'agit de proposer à tous les enfants un enseignement de qualité, ce qui ne signifie pas de sombrer dans l'égalitarisme.

 

Non qu'une réforme du collège ne soit pas nécessaire, voire indispensable. Il faut effectivement en finir avec le fatalisme qui ronge le collège, qui décourage les bons élèves et qui désespère les plus faibles. Mais reste posée la question des orientations choisies. Pour ce qui concerne l'enseignement du latin et du grec, je propose de le rendre obligatoire pour tous. Histoire d'en finir avec ce supposé élitisme, et de réconcilier enfin l'égalité des chances avec l'excellence de l'enseignement.

 

Quoiqu'il en soit, je me réjouis de constater le succès de ce texte. De nombreuses voix le soutiennent avec chaleur et détermination. Qu'il me soit permis de distinguer parmi elles celles de Jean-François Balaudé, qui m'a fait l'honneur de m'apporter son soutien via Twitter. Cet éminent collègue possède un curriculum vitae impressionnant: professeur de philosophie spécialiste de philosophie ancienne (il a enseigné à l'univerité de Reims), actuellement Président de l'université Paris-Ouest Nanterre-la Défense, il fut membre du jury de l’ENS Ulm (spécialité philosophie de 1994 à 1997), et membre du jury de l’agrégation de philosophie (de 2008 à 2011). Mais, avant tout, il demeure l’excellent traducteur des Lettres, Maximes et Sentences d’Epicure [1], un ouvrage de référence extrêmement précieux. Qu’il en soit ici vivement remercié.

 

Je vous remercie toutes et tous pour votre soutien et vos marques de sympathie. Et bien entendu, je remercie Alexis Feertchak et le journal iPhilo pour leur formidable concours.

 


[1] Jean-François Balaudé, Epicure, Lettres, Maximes, Sentences, Livre de Poche, Classiques de la Philosophie, 1994

Ce texte est également paru dans iPhilo, le journal de philosophie en ligne.

Ce texte est également paru dans iPhilo, le journal de philosophie en ligne.

Commenter cet article

À propos

Mine de rien, ce blog se propose de développer une approche philosophique sur diverses questions, en prenant appui sur la philosophie bien entendu, mais aussi sur le cinéma, la littérature, les chansons, les arts martiaux, la politique, la morale... Parce que la philosophie s'intéresse à tout ce qui fait de nous des êtres humains, elle ne s'interdit aucune porte d'entrée.