" />
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mine de rien, ce blog se propose de développer une approche philosophique sur diverses questions, en prenant appui sur la philosophie bien entendu, mais aussi sur le cinéma, la littérature, les chansons, les arts martiaux, la politique, la morale... Parce que la philosophie s'intéresse à tout ce qui fait de nous des êtres humains, elle ne s'interdit aucune porte d'entrée.

29 May

2005-2015: Quand l'Union européenne confisque l'Europe

Publié par Daniel Guillon-Legeay  - Catégories :  #POLITIQUE

Pièce de eux euros: l'enlèvement d'Europe

Pièce de eux euros: l'enlèvement d'Europe

 

Sur  mon fil Twitter, je trouve aujourd’hui un article percutant d’Alexis Feertchak intitulé : « Union européenne : vous n'avez pas le monopole de l'Europe! », paru dans le journal Le Figaro.

 

Un texte percutant et juste dans son ensemble : « L’assimilation entre l'Union européenne et l'Europe est une faute politique majeure à plus d'un titre: elle suggère soit que l'Europe n'aurait pas d'existence propre en dehors de l'union politique et économique qui la porte, soit que cette union serait la seule forme possible d'Europe. Ce monopole que les tenants de l'Union européenne s'octroient ne peut amener qu'à la défiance des peuples, dont elle forge aujourd'hui le destin plus qu'aucune autre institution nationale ».

 

Tout particulièrement, je trouve pertinente l’analyse critique de cette logique des petits pas dont ont usé et abusé les gouvernants européens pour saper le processus démocratique : « La méthode des «petits pas», inspirée par Jean Monnet et Robert Schuman, est un piège démocratique: elle consiste en une succession de petits mouvements qui, additionnés, forment un grand bond en avant, sans que ce grand bond ait été annoncé au départ ».

 

Pour autant, je ne souscris pas à chacune des affirmations  que l’on trouve ici et là dans l’article, notamment, le portrait de Nicolas Sarkozy en héros défiant les diktats de Bruxelles, alors qu’il en fut un complice tonitruant et l’un des principaux auteurs de ce déni de la démocratie en Europe.

 

Mais sur l’essentiel, je partage l’analyse. Et, de toute façon, je trouve important de commémorer ce triste anniversaire d’une Europe démocratique qui a failli naître. Je ne puis que renvoyer mes lecteurs à mes articles précédents sur mon blog:

 

« L’Europe que nous voulons, au risque de la démocratie »

« Désir de démocratie »

Ce deuxième article a également été publié dans Iphilo

 

 

Commenter cet article

À propos

Mine de rien, ce blog se propose de développer une approche philosophique sur diverses questions, en prenant appui sur la philosophie bien entendu, mais aussi sur le cinéma, la littérature, les chansons, les arts martiaux, la politique, la morale... Parce que la philosophie s'intéresse à tout ce qui fait de nous des êtres humains, elle ne s'interdit aucune porte d'entrée.