" />
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mine de rien, ce blog se propose de développer une approche philosophique sur diverses questions, en prenant appui sur la philosophie bien entendu, mais aussi sur le cinéma, la littérature, les chansons, les arts martiaux, la politique, la morale... Parce que la philosophie s'intéresse à tout ce qui fait de nous des êtres humains, elle ne s'interdit aucune porte d'entrée.

17 Jan

La responsabilité des religions

Publié par Daniel Guillon-Legeay  - Catégories :  #POLITIQUE

Dessin pour Charlie (posté sur Twitter)

Dessin pour Charlie (posté sur Twitter)

TwittNews

 

Sous le titre: "Etre Charlie", c'est aussi reconnaître la responsabilité des religions", Franck Ramus publie un très bel article dans le Huffington Post. Il pose la question de la contradiction entre les allégations des religions en faveur de l'amour, la paix, de la fraternité entre les hommes, et celle des incitations à la torture, au meurtre des "mécréants" et des "infidèles"qui jalonnent les grands textes sacrés que révèrent les adeptes des trois grandes religions du Livre (le judaïsme, le christianisme et l'islam). " Si les luminaires des grandes religions sont aussi pacifiques qu'ils le prétendent, qu'attendent-ils pour officiellement renier les parties les plus intolérantes, sanguinaires, sexistes et homophobes de la torah, de la bible et du coran, plutôt que de continuer à les révérer et à les promouvoir comme des textes sacrés et immuables?"

Question extrêmement intéressante car de deux choses l'une: ou bien les croyants et les théologiens sont sincères dans leur appel à la paix et à la fraternité, et alors ils devraient expurger les livres saints de toute la violence vindicative et meurtrière que ces derniers contiennent; ou bien, les thuriféraires des religions continuent de soutenir que les lois divines surplombent de leur haute et éternelle et incontestable autorité les lois humaines, et alors ils reconnaissent par là que la violence et le meurtre demeurent légitimes contre les incroyants, les "infidèles" qui ne partagent pas leur foi. Ce problème moral se double d'un problème théologique: qui de l'homme ou de Dieu (ou Allah ou Yahvé) est en droit de déterminer le sens et l'autorité du contenu des textes sacrés? Par définition, on le sait, c'est la Divinité qui fait connaître sa Loi par la bouche des prophètes. Par conséquent, comment l'humaine sapience pourrait-elle rivaliser en sagacité et en sagesse avec la divine omniscience et omnipotence? Au libre jeu des interprétations et des gloses, il est aisé de constater que les désaccords entre les les théologiens ne peuvent que recouvrir et trahir le sens ultime et véritable de la parole divine et, ce faisant, ouvrir la voie aux schismes en tous genres et aux guerres de religions. De là à conclure que la théologie n'est rien d'autre chose que la quête du pouvoir temporel (la politique) parée du masque de l'intemporel (le sacré), que la recherche du contrôle visé sur les âmes au moyen de la coercition exercée sur les corps, il n'y a qu'un pas....

Assurément, se trouve nettement posée la question de la responsabilité des religions...

 

 

 

 

Commenter cet article

Frank Durel 27/01/2015 22:42

Oh oui la question ce pose, juste, lourde et courageuse. Il suffit de lire les textes pour ce rendre compte de sa pertinence. 1400 ans et plus de cécité cela suffit. C'est déjà énorme que pouvoir poser cette question. Maintenant la lumière métra des plombes a venir, mais elle viendra si nous nous accrochons cette question. La responsabilité des religions ?

Daniel Guillon-Legeay 28/01/2015 13:39

Lourde question...à laquelle la loi sur la laïcité apporte une réponse intelligente me semble-t-il, car la seule acceptable par et pour tous. Car il y a longtemps que la laïcité a cessé d'être une arme de guerre contre le clergé. Mais, même lorsqu'elle l'était, (en 1905, lors de la séparation de l'Eglise et de l'Etat), c'était aussi et déjà une pensée de la tolérance. Jaurès était philosophe, homme politique radical socialiste (de gauche, très à gauche), catholique et fervent partisan de la laïcité. La laïcité, c'est quand "la foi se soumet à la loi" (ce n'est pas moi qui le dit, c'est François Bayrou, de droite, catholique et partisan lui aussi de la laïcité). La laïcité, c'est l'esprit de tolérance!

canelle 19/01/2015 12:06

Je ne changerais pas un mot, oui hélas oui:
"la théologie n'est rien d'autre chose que la quête du pouvoir temporel (la politique) parée du masque de l'intemporel (le sacré), que la recherche du contrôle visé sur les âmes au moyen de la coercition exercée sur les corps"

Daniel Guillon-Legeay 19/01/2015 14:49

Chère Canelle,

Merci pour ce post solidaire. C'est en quoi la laïcité constitue l'une des plus belles voies de libération que les philosophes aient proposé à l'ensemble de l'humanité. Laïcité, j'écris ton nom.
Amitiés
DGL

À propos

Mine de rien, ce blog se propose de développer une approche philosophique sur diverses questions, en prenant appui sur la philosophie bien entendu, mais aussi sur le cinéma, la littérature, les chansons, les arts martiaux, la politique, la morale... Parce que la philosophie s'intéresse à tout ce qui fait de nous des êtres humains, elle ne s'interdit aucune porte d'entrée.