" />
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mine de rien, ce blog se propose de développer une approche philosophique sur diverses questions, en prenant appui sur la philosophie bien entendu, mais aussi sur le cinéma, la littérature, les chansons, les arts martiaux, la politique, la morale... Parce que la philosophie s'intéresse à tout ce qui fait de nous des êtres humains, elle ne s'interdit aucune porte d'entrée.

28 Dec

"Chemins de Philosophie" fête son premier anniversaire!

Publié par Daniel Guillon-Legeay

Neuf personnes sur dix déclarent aimer le chocolat. La dixième ment.

Neuf personnes sur dix déclarent aimer le chocolat. La dixième ment.

Chers lecteurs et chères lectrices, je vous convie aujourd’hui à fêter avec moi le premier anniversaire de mon blog Chemins de Philosophie.

 

1. Une amitié 2.O.

 

Mon Dieu, quels chemins parcourus en une année! Le succès - toujours relatif - de ma petite entreprise n’aurait évidemment pas été possible sans votre fidélité. Des quatre coins du monde de la francophonie, vous n’avez en effet cessé de m’assurer de votre intérêt et de me prodiguer vos encouragements, soit en me suivant de manière anonyme, soit en postant des commentaires sur ce blog.

 

Je tiens à vous en remercier très sincèrement et très chaleureusement. Oserais-je dire très amicalement? J’avoue que sur ce point, mon coeur et ma raison ne sont pas d’accord, car peut-on parler vraiment parler d’amitié numérique? Pour ma part, et en toute rigueur, ma raison répond non, car ce beau mot d’amitié désigne une relation interpersonnelle nouée dans la vie réelle. L’amitié nous enracine dans le monde précisément en cela qu’elle constitue l’une des plus belles dimensions de l’intersubjectivité (de la communication des consciences). Et il n’est pas raison de confondre des relations aussi différentes que celles qui se forgent à travers les joies et les peines de l’existence, et celles qui naissent d’échanges épistolaires et distants avec des êtres que nous ne rencontrerons probablement jamais.

 

Pourtant, mon cœur réchigne à se soumettre à ces belles et fortes raisons. Car le développement des nouvelles technologies d’information et de communication s’en viennent perturber notre rapport au monde traditionnellement fondé sur la présence et sur la coexistence. Faudrait-il alors concevoir une amitié 2.0, capable de naître des interactions que l’internet rend possibles, et précisément affranchies des limites de l’espace et du temps? Il est certain que la possibilité d’échanger sur des idées et de partager des centres d’intérêt communs participe à la création de liens interpersonnels quoique distants. Sans compter que l’usage de la plateforme Twitter contribue à décupler ce partage !...

 

Dans le doute, je m’abstiens de trancher. Mais je ne cesse de penser à cette troublante sentence d’Epicure, philosophe qui considérait l’amitié véritable comme un bien immortel : « L’amitié encercle le monde par sa danse, conviant chacun à la vie bienheureuse » (Epicure, Sentence vaticane n°52). Pourrait-on y voir comme une prémonition des relations d’amitié à l’ère de l’internet?

 

2. Francophonie, francophilo.

 

Quoiqu’il en soit, je suis ravi de pouvoir me compter parmi les membres de cette communauté dynamique, bienveillante et ouverte sur le monde entier et qui s’intéresse, mine de rien, à la philosophie. Je fais bien sûr référence au monde de la francophonie. Je songe bien sûr à mes lecteurs et lectrices qui me suivent depuis le Québec, le Canada, la Martinique, la Guadeloupe, la Réunion, la Suisse, le Liban, la Tunisie, le Maroc… D’où que soyez, quel que soit l’endroit où vous habitez et vivez (qu’il s’agisse des tumultueuses rives du Saint-Laurent, du paisible bord du lac Léman, des hautes cimes de l’Atlas, des doux côteaux de Champagne, du plat pays de l’Artois, des côtes de la Méditerranée ou des forêts profondes du Périgord ), je suis heureux de penser que nous contribuons, à notre manière, à cultiver notre amour de cette langue merveilleuse qui est la nôtre et que, le cœur vaillant, nous résistons encore et toujours à la langue de l’envahisseur anglo-saxon (que William Shakespeare me pardonne ce trait assassin !..).

 

Tout particulièrement, je voudrais remercier les trois grâces qui m'accompagnent, me soutiennent et me stimulent fidèlement, jour après jour, dans ma vie et sur ce blog. Je les assure de mon amour et de toute ma gratitue. Je voudrais remercier ma chère Philippine qui m'a incité à me lancer dans cette étrange expérience scripturaire et éditoriale.

 

Par ailleurs, je voudrais exprimer tous mes remerciements à l'équipe du journal IPhilo, et tout particulièrement Alexis Feertchack, son fondateur et rédacteur en chef, pour le soutien enthousiaste qu'ils m'ont apporté.

 

Dans les semaines à venir, Chemins de Philosophie va poursuivre... son petit bonhomme de chemin. Mine de rien, il continuera de soumettre au scalpel de froide raison philosophique les petites et grandes choses qui constituent notre monde. J'ai dans l'idée un certains nombre de remaniements possibles, mais il est encore trop tôt pour vous en parler. En attendant, je ne puis que vous inviter à me suivre et, si le coeur vous en dit, à vous compter parmi mes abonnés (il suffit de remplir la case prévue à cet effet) et à poster vos commentaires. J'aurais toujours plaisir à vous répondre.

 

 

Commenter cet article

PhilippineGehel 31/12/2014 20:18

Happy Birthday...et bonne année !! :D

Daniel Guillon-Legeay 04/01/2015 16:02

Merci beaucoup ma chère Philippine

Canelle 28/12/2014 23:06

Happy birthday bloggy! Je me suis demandé ce qui pourrait faire plaisir à un joli blog et je n'ai trouvé que cela: un petit commentaire pour accompagner ces beaux textes qui nous incitent à prendre le temps: le temps de lire, le temps de réfléchir, le temps de s'interroger, de s'émouvoir, de s'étonner...
Nul doute que petit blog deviendra grand! Longue vie, "dix mille années" comme on dit vers le soleil levant...

Daniel Guillon-Legeay 29/12/2014 12:11

Chère Canelle,

Ton message me va droit au coeur. Je suis heureux de voir que mes écrivailleries font écho dans le monde de tes pensées et de tes émotions. Cela m'est évidemment très précieux...

Daniel

À propos

Mine de rien, ce blog se propose de développer une approche philosophique sur diverses questions, en prenant appui sur la philosophie bien entendu, mais aussi sur le cinéma, la littérature, les chansons, les arts martiaux, la politique, la morale... Parce que la philosophie s'intéresse à tout ce qui fait de nous des êtres humains, elle ne s'interdit aucune porte d'entrée.