" />
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mine de rien, ce blog se propose de développer une approche philosophique sur diverses questions, en prenant appui sur la philosophie bien entendu, mais aussi sur le cinéma, la littérature, les chansons, les arts martiaux, la politique, la morale... Parce que la philosophie s'intéresse à tout ce qui fait de nous des êtres humains, elle ne s'interdit aucune porte d'entrée.

23 Nov

Contes de la folie ordinaire

Publié par Daniel Guillon-Legeay  - Catégories :  #POLITIQUE, #ETHIQUE

Rosetta's_Philae_touchdown

Rosetta's_Philae_touchdown

 

Pour l'instant, pas envie d'écrire. Le monde nous a ces derniers temps tellement confrontés au meilleur comme au pire de ce dont les humains sont capables qu’on se demande si la tentation d’écrire et de penser n’est pas pure vanité.

 

Le monde entier semble plus que jamais atteint de cette folie ordinaire qu’attisent la mondialisation, l’appât du gain et la logique du profit sans vergogne. Récemment, le monde entier a pu vibrer lors de l'arrimage d'une navette sur le sol d'une comète située à 500 millions de kms de la Terre. Prométhée déchainé a, une fois de plus, fait trembler l’univers par les prouesses de son ingéniosité et de sa toute-puissance. Dans le même temps, les tensions ont enflé entre les puissants de ce monde et la guerre continue de ramper aux portes de l'Europe. Des enfants chinois sont mis en esclavage et des travailleurs africains sont voués à la misère et à la mort dans les mines de koltan * pour assurer la fabrication de nos téléphones portables. Enfin, la mise en scène sur Internet de décapitations en séries orchestrées par des assassins - moins des fous d’Allah que des criminels enivrés de violence et de pouvoir - tendent à accréditer jour après jour le risque d’une conflagration majeure entre les civilisations.

 

La folie ordinaire n’est pas en soi un argument pour s’interdire de penser. Au contraire, l'aptitude à résister est même constitutive de la philosophie. Il n’empêche qu’à certains jours le découragement vous plante ses banderilles au creux des reins et vous fait apercevoir plus que jamais l’inanité de vos meilleures impulsions….

 

Ainsi, pourquoi devrais-je m’extasier devant une machine arrimée au ventre d’une lointaine comète, quand je vois par ailleurs que le génie humain est incapable d’engendrer un art de vivre capable de réconcilier les deux moitiés de l’humanité (les hommes et les femmes) par exemple? Pourquoi devrais-je me laisser aveugler par ces prouesses du progrès technologique, quand le progrès moral et social régresse à ce point ?

 

Il m’est difficile en ce moment de ne pas songer à Rousseau. Contre ses amis de l’Encyclopédie, Rousseau ne croyait point au progrès. Pour ma part, je considère cette hérésie comme salutaire.

 

* koltan: terme utilisé en Afrique qui désigne le tantale, minerai précieux et ductile, utilisé en électronique, notamment pour la fabrication des téléphones portables.

 

PS : N’hésitez pas à déposer un commentaire, même si - et surtout si – vous n’êtes pas d’accord avec moi.

 

, ,

Commenter cet article

Alighieridante 30/11/2014 21:10

Pour être plus juste dans cette pensée, il faut parler ici de la modernité Baudelairienne, la seule, à mon sens, qui élève à un niveau savant l'idée de la régression comportementale par la science et ses applications. Une réflexion qui souligne l'éphémère dans la présent au détriment de l'éternité dans le présent.

À propos

Mine de rien, ce blog se propose de développer une approche philosophique sur diverses questions, en prenant appui sur la philosophie bien entendu, mais aussi sur le cinéma, la littérature, les chansons, les arts martiaux, la politique, la morale... Parce que la philosophie s'intéresse à tout ce qui fait de nous des êtres humains, elle ne s'interdit aucune porte d'entrée.