" />
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mine de rien, ce blog se propose de développer une approche philosophique sur diverses questions, en prenant appui sur la philosophie bien entendu, mais aussi sur le cinéma, la littérature, les chansons, les arts martiaux, la politique, la morale... Parce que la philosophie s'intéresse à tout ce qui fait de nous des êtres humains, elle ne s'interdit aucune porte d'entrée.

13 Sep

Festival America 2014

Publié par Daniel Guillon-Legeay  - Catégories :  #ART, #CINEMA

Festival America (affiche)

Festival America (affiche)

 

Une fois de plus, le Festival America a ouvert ses portes pour sa septième édition. Pendant près de quatre jours, vont converger vers le coeur de Vincennes des dizaines d'écrivains venus d'outre-Atlantique ainsi que des milliers de visiteurs accourus des quatre horizons. En moins de quinze ans, le Festival America a acquis une très belle renommée. Mais pour les amoureux qui le suivent régulièrement, il s'agit de véritables retrouvailles.

Juste pour donner une petite idée, je voudrais citer de mémoire quelques figures majeures de la littérature avec lesquelles il nous a été donné de pouvoir échanger lors des éditions précédentes: Sherman Alexie (Dix petits indiens, Indian blues), Toni Morrison (Home, Beloved), Louise Erdrich (La malédiction des colombes), David Treuer (Comme un frère), Bret Easton Ellis (American psycho), James Welch (Comme des ombres sur la terre, C'est un beau jour pour mourir, La mort de Jim Loney), Thomas King (Medicine river), Barbara Kingsolver (Un été prodigue, Une rivière sous la lune)... Epoustouflant non?

Cette année, nous aurons l'occasion de rencontrer, entre autre,Philipp Meyer (Le fils), John Fergus (Mille femme blanches, Chrysis) Joseph Boyden (Le chemin des âmes, Dans le grand cercle du monde), Margaret Atwood (Maddaddam), Richard Ford (Une saison ardente, L'état des lieux, Canada), Nancy Huston (Reflets dans un oeil d'homme, Danse noire). Impossible de les citer tous, bien évidemment.

Mais outre les auteurs, il y a aussi ce que j'appellerai les personnalités, qui n'écrivent pas mais qui agissent pour défendre l'identité et la culture de leur peuple. pour ne citer qu'un seul exemple, je veux mentionner Harlyn Geronimo, arrière petit-fils du grand chef Geronimo. Je n'oublierai jamais ces quelques instants passés en sa compagnie.

Car ce qui caractérise le festival America, et le rend unique à mes yeux et si précieux, c'est qu'il permet de sonder l'histoire et l'imaginaire collectif des Etats-Unis d'hier et d'aujourd'hui, processus qui conduit inévitablement à se confronter à la vie et à l'histoire des Amérindiens.

Pour deux raisons assez évidentes. Les Amérindiens vivent sur le continent américain depuis quinze mille ans, les colons européens depuis deux cent-cinquante ans. Ensuite, les écrivains se trouvent chargés de faire entendre la voix de ceux qui ont tant de choses à dire mais qui ne parlent pas. A cet égard, je ne suis pas près d'oublier cette scène incroyable durant laquelle des chanteurs-danseurs ont rendu hommage aux écrivains amérindiens participant à une table ronde consacrée à l'identité indienne; y participaient Louise Erdrich, Thomas King et Luis Sepulveda.

Ce soir, on passe en avant-première l'adaptation cinématographique du roman de James Welch: L'hiver dans le sang.

Commenter cet article

PhilippineGehel 13/09/2014 09:58

Go go go go go go go :D

À propos

Mine de rien, ce blog se propose de développer une approche philosophique sur diverses questions, en prenant appui sur la philosophie bien entendu, mais aussi sur le cinéma, la littérature, les chansons, les arts martiaux, la politique, la morale... Parce que la philosophie s'intéresse à tout ce qui fait de nous des êtres humains, elle ne s'interdit aucune porte d'entrée.